Ligne Paris - Bayonne

La ligne Paris-Bayonne

Origine

Les différentes lignes de télégraphie Chappe étaient essentiellement à usage militaire et administratif.

 

Après l'abdication de Napoléon le 24 juin 1814 et la fin des différents conflits, la télégraphie Chappe perd de sa raison d’être.

 

Toutefois, à partir de 1821, le gouvernement Français, soucieux d'être informé au plus vite des événements liés au soulèvement espagnol qui réduit les pouvoirs du roi Ferdinand VII, autorise les frêres Chappe à terminer la ligne Paris-Bordeaux-Bayonne après une tentative du contre Amiral de Saint Haouen d’en obtenir la réalisation ; tentative qui s’est soldée par un échec suite à une campagne de calomnies des frêres Chappe (info http://www.telegraphe-chappe.com/chappe/reseauC.html)

 

La ligne

La liaison de Paris à Bordeaux et Bayonne est décidée en Septembre 1822, avec quelques difficultés dans le choix du tracé. La décision de la création de cette ligne est la conséquence d'une possible perspective de guerre avec l'Espagne, évoquée au congrès de Véronne. La construction des tours-relais débute fin 1822, se termine en Mars 1823 et le 3 Avril 1823, la liaison Paris-Bayonne est officiellement en service.

De la ligne de Bordeaux à Bayonne, seule subsiste à Gradignan la tour Chappe.

Le dernier relais ou Tour Chappe desservant le site de Bayonne est situé à Saint-Esprit (commune des Landes). Une tour carrée fut construite à 400 m au Nord-Ouest du clocher de Saint-Etienne, dans un champ de la propriété Plassin et de la ferme Talouchet en un lieu-dit, à cette époque, "Pointe du Télégraphe", pointe allant de l'angle du chemin de Hargous et de la rue Casamajou. Il ne reste rien de cette tour.

 

Le prolongement de la ligne

En 1846, la France suit de près les événements politiques en Espagne.

Une dépêche Chappe du 6 avril 1846 apprend que la future Reine Isabelle II est "nubile". Les anglais et les français veulent imposer leur prétendant (le dernier fils de Louis-Philippe pour la France) ; Don Carlos, le frêre de Ferdinand VII, ayant été écarté du pouvoir au profit de sa nièce.

Alphonse Foy, alors directeur du télégraphe à Paris, va tout mettre en oeuvre pour réaliser une liaison directe de Bayonne à Madrid, souhaitant ainsi exploiter une ligne Paris-Madrid.

Malgré toutes les difficultés de compatibilité entre le télégraphe existant déjà en Espagne et celui de la France, comme par exemple, les liaisons espagnoles incomplètes, le vocabulaire espagnol insuffisant d'après Alphone Foy, la ligne va néanmoins être mise en service le 11 janvier 1847 pour s'arrêter définitivement en août 1853, date à laquelle l'arrivée du télégraphe électrique rend tout le système Chappe obsolète.