Préhistoire

Patrimoine Prehistorique

Un peu d'histoire:

Un centre préhistorique important en Beauce, Baccon

Le territoire de la commune de Baccon se trouve placé au Nord - Nord-ouest de Meung-sur-Loire. Les clochers des deux localités sont distants de 9 kilomètres.

Ce coin beauceron, à peu près inconnu des archéologues locaux, n'avait pas échappé à la sagacité de quelques chercheurs tels MM. PELLE et FLORANCE ; le premier, carrier de pays, a piloté le second, conservateur du musée d'Histoire Naturelle de Blois. Ils avaient été frappés du nombre étonnant de tumulus et de monuments mégalithiques qui y sont groupés.

Ces tumulus peuvent être répartis en trois groupes :

- Sélorges, Les Bréaux, Montapeine

- Prenay, Boynes, Montournois

- Thorigny, Gléneau, Fontaines

1. A une vingtaine de mètres à l'ouest du Dolmen de l'Espérance, une longue murée s'allonge perpendiculairement à la vallée.

2. A 800 m au sud-est de Montournois, une murée vient de la corne du bois de pins, longe la vallée et contourne le tumulus Razy (15m de diamètre et 1 m25 de hauteur).

3. Quatre tumulus aux environ de Gléneau, difficiles à identifier.

4. Dans le bois de Fontaines, il existe une sorte de chaussée en surélévation qui traverse à l'ouest un tumulus important (24 m de long par 12 m de large et 1 m de haut et y avait été trouvé une mâchoire humaine et à côté un collier de bronze), le chemin de Fontaines à Gléneau.

5. Dans le même bois entre le tumulus cité plus haut et la Butte à la Vierge, il y a une autre murée très visible.

Que signifient ces murées, absolument identiques à celles des vallées beauceronnes déjà citées ? Enceintes sacrées ? Pourquoi ces murées seraient-elles en relation avec nos tumulus ?

De nombreux tumulus existent en Beauce (par exemple dans la vallée de la Brisse, affluent du Loir.) Beaucoup sont du néolithique : dans la vallée de la Cisse, affluent de la Loire, à Maves, à Averdon. Dans la vallée de l'Aigre, affluent du Loir, à Viabon, etc....

De plus, nos tumulus de Baccon (comme à Maves, à Averdon, à Viabon) se trouvent bordés ou entourés de sortes de murs en pierraille, peu élevés mais encore très nets, qu'on appelle dans le pays des murées.

Autres trouvailles

L'abbé DESNOYERS signale une sépulture gauloise à Baccon : "Dans un terrain appelé Prunay (Prenay), on a découvert en labourant en 1884 un tombeau formé avec des pierres sèches, contenant un squelette orienté. Il portait un collier formé de 11 grosses perles en terre cuite...

Dans le tombeau se trouvait de la ferraille qui a été jetée... des débris de ceinturon et d'épée de l'époque gauloise

II a également été trouvé une amphore en terre blanche auprès du château de la Touanne.

Près de Thorigny, découverte en 1833 de cuillères en bronze.

En 1832, un fermier découvrit derrière les bâtiments de la ferme de la Borde (commune de Cravant), près d'un bois nommé La Garenne, de nombreuses monnaies romaines (plus de 600).

M. DE LA TOUANNE décrivit un anneau de bronze mérovingien, trouvé au sud du château de Prélefort (commune de Huisseau) et 4 médailles romaines trouvées près du château de la Touanne.

 Typonomie

Soyer dans ses "Recherches sur l'origine et la formation des noms de lieu du département du Loiret" cite Baccon parmi les noms dont la terminaison est tirée du mot celtique onnusou onna, cours d'eau, source, fontaine.

 Conclusion

Baccon a été un centre important à la fin de l'époque néolithique et durant la période protohistorique.

On en a le témoignage certain en suivant la trace des dolmens et des tumulus de cette vaste nécropole, en relevant les murées mystérieuses qui les accompagnent, en dénombrant les nombreux silex recueillis, ainsi que les quelques objets de bronze trouvés en surface ou sous tumulus.

Depuis la fin du Néolithique, à l'Age du Bronze et du Fer, et durant la période gallo-romaine, cette région a été continuellement habitée. Il faut rattacher ce territoire aux régions voisines (Villermain, Ouzouer-le-Marché, Tripleville, etc....) également riches en découvertes. Il faut le comparer aux autres stations préhistoriques qui jalonnent les vallées beauceronnes que nous avons citées. Alors apparaît tout un ensemble encore peu connu, qu'on pourrait appeler la civilisation beauceronne

Rappels

Paléolithique : -2 000 000 à -10 000 ans

Mésolithique : -10 000 à -6 000 ans

Néolithique :  -6 000 à -2 000 ans

Début de l'Age de cuivre : -2 000 ans

Début de l'Age de bronze : -1 600 ans

Début de l'Age de fer : -1 200 ans

 Source : Abbé André Nouel, Un centre préhistorique important en Beauce, Baccon ; bulletin de la Société Préhistorique Française.

Depuis la parution du document de l’abbé Nouel, d’autres fouilles ou prospections de surface ont permis de mieux connaître ces vestiges et d’en recenser d’autres (notamment dans les années 1976 à1980).

Des membres de l’ABP, sont en train de collecter la documentation ainsi que du matériel archéologique permettant de mettre en valeur cet important passé, au sein de notre futur musée.

Tout prêt ou don est le bienvenu pour enrichir cette connaissance.

Date de dernière mise à jour : 18/12/2014